dimanche 17 avril 2016

Les cires ( 5 )

Les cires végétales

Il y a des huiles intéressantes qui ne sont pas encore des cires.
regardez toutes les huiles utilisées en cosmétique
( très gros marché: crèmes, rouges à lèvres, mascara,
 pratiquement tous les produits cosmetiques doivent être gras
 pour pouvoir s'étaler sur une peau humaine)

 
Autrefois, l'ingredient principal pour cette fabrication était la graisse de baleine
 plus joliment appelée: blanc de cachalot ou spermaceti,
 sorte de masse lipidique qui se trouve dans la tête des cétacées
( jusqu'à 1 tonne chez le grand cachalot)

 
Je pense que nos grands mères ( en tout cas la mienne)
 utilisaient des produits à base de cette graisse.
La pèche à la baleine n'existe pratiquement plus
 ( quoique, là aussi , le combat et les bonnes intentions  doivent rester actifs)
Donc , les cosmétiques  et les huiles de massage ,

 
 utilisent des graisses sous forme  d'huile,
de beurre ( beurre de karité). ou de cire ( très faible point de fusion)
- j'ai eu de la cire de soja qui coulait entre mes doigts avant que je la façonne.
Une manipulation de plus , l'hydrogénation, et ces huiles  pourraient être des cires.
Vous verrez donc des denominations telles que : huile de coco hydrogénée,
 huile de jojoba hydrogénée etc...

 
J'ai vu des fabricants faire l'inverse: utiliser des cires très dures, à point de fusion très élevé
 ( la cire de carnauba, que je connais) et les assouplir avec des huiles: huile d'abricot,
 huile d'amande douce etc, de quoi rêver, ou faire rêver...
...marketing oblige, il faut bien se distinguer!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire